Bienvenue sur le site de

l'association "Rémy Tétra Tout Age"



 



SON EVOLUTION DEPUIS SON ACCIDENT

09 Août 2009 : 4h30, accident, mauvaise chute de 40 cm de haut à la plage d'Excenevex. Diagnostic : Cervicales C3-C4-C5-C6 dont C5/C6 brisées avec moelle épinière sectionnée entre C5-C6. Condamné à rester immobilisé sur un lit à ne pouvoir bouger que sa nuque et ses épaules.

15H30 : Opération à l'hôpital universitaire de Genève, pour enlever et remplacer les cervicales C5+C6 + pose d'une armature pour consolidation.

4 semaines et demie de soins intensifs au HUG. Pendant cette période, plusieurs complications cardiaques, problèmes respiratoires, pose de pacemaker, pneumonie, intubation, sonde gastrique, instabilité artérielle et tension instable, trachéotomie.... mais surtout 3 semaines de soins pour être enfin visible par son fils.

10 Septembre : Transfert au centre de rééducation des para/tétraplégiques de Nottwil en Suisse Alémanique, toujours en soins intensifs  pendant une durée de 2 semaines et demie.

29 Septembre : Transfert en station de rééducation pour enfin « avancer ».

21 Octobre : En phase de récupération des biceps, léger mouvement du poignet droit en pronation, arrive à manœuvrer une chaise roulante électrique seul, respiration stable, plus aucune assistance respiratoire, essai de changement de canule de la trachéotomie pour canule de diamètre inférieur.

22 Octobre : Rechute d'infection pulmonaire et insuffisance respiratoire, mise en place de l'ancienne canule.

30 Octobre : Après des douleurs dans la nuque et des radios de contrôle, détection d'une anomalie dans l'alignement de la colonne vertébrale.

13 Novembre : Opération pour reconsolidation, mais empêchement dû à un abcès et infection. En attente d'une nouvelle intervention si les analyses sont bonnes. En soins intensifs, intubé, sous sonde gastrique, traitement antibiotique intraveineuse, immobilisation totale de la tête avec une armature en métal plombé, sous anesthésie générale 24h/24.

19  Novembre : 7 heures d'opération : réalignement de la colonne cervicale et fixation des cervicales C3/C4/C5/C6/C7.

20 Novembre : En soins intensifs, se réveille doucement après avoir de nouveau suivi une intervention pour la trachéotomie, sous assistance respiratoire et gros traitement antibiotique.  

29 Novembre : Retour dans sa chambre de rééducation en convalescence. Le moral est en bas.

02 Décembre : Le moral est de retour , encore fatigué mais une très nette progression de santé. Stable, sous assistance respiratoire uniquement une partie de la nuit. Toujours sous gros traitement médical.

07 Décembre: Sonde gastrique enlevée, peut enfin manger normalement.

19 Décembre: Plus de traitement médical par perfusion. Plus d'assistance respiratoire depuis 2 jours. La forme est revenue.

23 Décembre : Trachéotomie retirée, attelle du poignet droit retirée, de très nettes progressions dans les mouvements des bras et du poignet droit. Commence même à récupérer le pouce droit.

07 Janvier 2010 : Commence à se servir d'une chaise roulante normale depuis le 4 Janvier. Il restera dans cette chaise pendant 2 heures le matin, et repassera dans la chaise roulante électrique l'après midi en fonction de sa forme pour la physiothérapie. 

18 Janvier : Énorme progrès au niveau de la mobilité des bras. Les biceps et les épaules réagissent de mieux en mieux. Le déplacement en chaise roulante "normale" est difficile à cause du manque de masse musculaire, mais il se débrouille très bien. Première séance de sport (jeu de lancer de ballon) pour se matin. 

  20 Janvier: Opération ce matin afin de permettre à la vessie de se vider complètement (muscle urinaire trop contracté, donc la vessie n'est jamais vide comptement et il y a risque d'infection). L'opération s'est bien passée, mais des complications sont survenues dans l'heure qui a suivie, dues au retour des bactéries détectées lors de l'intervention du mois de Novembre (vomissements, fièvre, problème respiratoire, douleurs dans la nuque et la tête). Il est en observation en soins intensifs jusqu'à stabilisation de sa tension  et de sa température (40 de fièvre). il est de nouveau sous traitement antibiotique.
  22 Janvier: Il a une septicémie et de l'eau dans les poumons. Il est intubé et sous sédatif le temps de recevoir les résultats du laboratoire permettant de définir le bon traitement.
  25 Janvier: Septicémie et pneumonie stabilisées et en bonne voie de guérison. Par contre, une grosse chute de plaquettes dans le sang a été détectée ainsi qu'une instabilité des globules blancs. Il est suivi de très près mais n'est pas sorti d'affaire.    
  26 Janvier :  Excellente prise en charge des médecins, le taux de plaquettes n'est encore pas à l'objectif, mais en nette amélioration. Encore instable, sous sédatif et suivi de près, il est quand même considéré comme sorti d'affaire. La date du réveil n'est pas encore vraiment définie, cela dépendra de ses capacités respiratoires. La base du problème serait une infection urinaire qui aurait causé un "empoisonnement du sang".
................................... affaire à suivre.
29 Janvier : Il entrouvre les yeux de temps en temps mais il s'endort aussitôt. Les résultats sont revenus à la normale. Il reste encore intubé jusqu'en milieu de semaine prochaine car la respiration n'est toujours pas stabilisée. Les aides respiratoires vont être baissées progressivement, et des tests vont être faits afin de savoir s'il pourra respirer seul ou s'il faudra pratiquer de nouveau une trachéotomie lorsqu'il sera ex tubé.
02 Février :  Pose d'une trachéotomie. Toujours sous sédatif, il va être réveillé lentement et progressivement. 
04 Février : Il est réveillé mais ne peux pas parler pour le moment à cause de la canule de sa trachéotomie.
06 Février : Il peut parler très peu , car cela le fatigue pour l'instant. D'après les médecins, il devrait mettre un mois pour se rétablir de cette mésaventure.
10 Février: En soins intensifs jusqu'en début de semaine prochaine. Il va devoir garder sa trachéotomie pendant environ deux mois. Le moral est très mauvais, il est très peu réactif aux "bonnes nouvelles " extérieures . Seul les sujets concernant son fils le font sourire naturellement. Le bilan médical est positif, mais n'est pas encore concluant pour qu'il puisse retourner dans sa chambre et recommencer sa rééducation.
Son retour pour un week-end prévu au mois de Mars est donc reporté au mois d'Avril si son état pulmonaire est stable.
18 Février: Sorti des soins intensifs, retour en chambre de rééducation. Plus d'assistance respiratoire la nuit, uniquement 3 fois 3/4 d'heure par jour.
22 Février : Se ressert du fauteuil roulant normal, mais difficilement car il est encore énormément courbaturé.
02 Mars  : Trachéotomie retirée. Toujours des douleurs au niveau des épaules malgré les infiltrations musculaires. Les séances de physiothérapie sont donc moins soutenues pour le moment.
07 Mars : Rien de bien nouveau ormis le retour d'un moral de vainqueur.
13 et 14 Mars: Sorties 2 après midi de suite, une en famille et une entre amis pour prendre le train et aller se promener dans la ville voisine. Grande forme.
17 Mars: Il a profité de la première fois de la piscine du centre de Nottwil.
18 Mars: Première sortie au restaurant.
21 Mars: Apprend à manger et écrire seul.
Actuellement, nouvelle phase de rééducation. Etant sorti des complications médicales, tout est ciblé maintenant sur la réhabilitation et sur le gain d'autonomie. 
09.10 et 11 Avril:  Premier week-end autorisé à revenir au domicile après 8 mois d'absence. Week-end chargé, rempli de joie et de bonheur.  
25 Avril : De nouveau sous traitement antibiotique en perfusion pendant une semaine, suite à une infection urinaire.  
13,14,15,16 Mai: Week-end à domicile. Aucun problème à part avoir manqué cruellement de temps.
Les commandes matérielles sont faites. La préparation de son retour définitif se précise.
 30 Juin: retour définitif sur le territoire français auprès de tous ses proches.
Du 18 au 23 Juillet : Hospitalisation pour une phlébite à la jambe gauche. L'état avancé de sa phlébite ainsi que les raisons liées à la tétraplégie, font que le traitement anticoagulant sera de 6 mois minimum.
Du 02 au 05 Septembre 2011 : Hospitalisation pour traitement pulmonaire et nutrition par sonde gastrique. (Radio, scanner, fibroscopie...)
Le 01 Décembre 2011: Déménagement pour habiter dans son propre logement adapté.
Depuis 15 Mars 2012: Retour au centre de Nottwil pour le traitement d'un escarre de décubitus
Environ 3 mois d’hospitalisation.   Retour pour le 1 Juin à la maison.
Le 02 Juin 2012: Retour à son domicile.
Depuis,.............RAS (ou presque).......ouf !!!! ;-)

Nous pourrions tous être concernés,

Regarder en arrière ne fait pas avancer, avancer c'est ne pas reculer, pour ne pas reculer il faut avancer. 


C'est notre façon de faire passer un message, pour dire aux gens de ne jamais baisser les bras même avec un quotidien difficile. Nous voudrions toutes et tous avoir mieux, mais nous oublions qu'il y a toujours pire que nous.